40 days 40 necklaces – day 37, “bright as a button”

Day 37, bright as a button. Repurposed button, jarrah beads, brass, stainless steel. © Blandine Hallé 2015
Day 37, bright as a button. Repurposed button, jarrah beads, brass, stainless steel. © Blandine Hallé 2015

For those who are not familiar with the varieties of timber, jarrah or Eucalyptus marginata is one of the most common species of Eucalyptus tree in the southwest of Western Australia. Its wood is dark red and very dense. It is  prized for use in furniture and parquetry. It was also commonly used as a building material and other outdoor uses in Western Australia as it is very resistant to weather and rot. I have boxes full of pieces of jarrah that I have gathered over years, from the woodwork craft that I used to practice to my studio renovation … It was already recycled when I gathered it, so now it’s upcycled.

Pour ceux qui ne sont pas familier avec les variétés de bois, le jarrah ou Eucalyptus marginata est une des espèces d’Eucalyptus les plus communes dans le sud-ouest de l’Australie Occidentale. Le bois est rouge sombre et très dense. Il est prisé pour son utilisation en ébénisterie et parquets. Il était aussi communément utilisé comme matériau de construction et autres utilisations extérieures en Australie occidentale car il est très résistant aux intempéries et à la pourriture (Il est maintenant remplace par le pin traité). J’ai des boites pleines de morceaux de jarrah que j’ai amassé au cours des années, venant du travail du bois que je pratiquais et de la rénovation de mon atelier… Il était déjà recyclé quand je l’ai amassé, il est maintenant ‘upcycled’ (réutiliser des objets ou des matériaux jetés de manière à créer un produit d’une plus haute qualité ou valeur que celui d’origine).

 

40 days 40 necklaces – day 36, “going nuts”

Day 36, going nuts. Gum nuts, linen thread, sterling silver. © Blandine Hallé 2015
Day 36, going nuts. Gum nuts, linen thread, sterling silver. © Blandine Hallé 2015

After yesterday’s big day, I thought I would take it easy today with some time off… not in the studio! Threading gum nuts seemed to be the kind of relaxing task I could knock off quickly. I soon realised it was not: with all the handy work I have been doing the last month, my fingers are tough and swollen, not the kind to enjoy threading through little holes! Very creative, I made the holes bigger – ah! Managed to finish before lunch time, had 30mn luxury siesta, and left for my time off… to the dentist for 2 hours to get a crown prepared, lying the mouth open, 4 hands in there with rubber gloves, blinded by the light, etc… then the supermarket to re-stock the pantry – my idea of leisure time: have I got my priorities’ wrong?

Managed another siesta before dinner. I thought all I had to do was to photograph the necklace, post it, done. No such thing… I picked up the necklace and first thing I saw was that I inverted one of the blue caps! (a few dirty words here, English and French, censored). I am NOT re-threading the whole necklace at 7pm, no way. So I had to be creative, again, very patient, always 🙂 with my big clumsy fingers, two pairs of tweezers, 4 fraying threads about 10mm long each, magnifying glasses. I’ll never be a surgeon. Tried many options, thought I was going nuts and throw the whole thing through the studio, took many deep breath and settled for silver tubes that I crimped. Done

Apres la grosse journée d’hier, j’ai pensé que j’aurai une journée relax aujourd’hui avec du temps… hors de l’atelier. Enfiler des graines d’eucalyptus m’a semblé être le genre de tâche facile que je pourrais finir rapidement. J’ai réalisé rapidement que cela n’était pas le cas : avec tout le travail manuel que je fais depuis un mois, mes doigts sont devenus gourds et plein de corne. Pas le genre à aimer passer des fils par des petits trous. Très créative, j’ai fait les trous plus gros – ah ! J’ai réussi à finir avant le déjeuner, j’ai eu 30mn de sieste luxueuse, et je suis partie pour mon après-midi de détente… chez le dentiste pour 2 heures pour me faire préparer une couronne, allongée avec la bouche ouverte, 4 mains dedans avec des gants de caoutchouc, aveuglée par la lumière, etc… puis au supermarché pour refaire le plein de provisions… mon idée des loisirs : je ne dois pas avoir les bonnes priorités… ?

Réussi à avoir une autre sieste avant le diner. Je pensais que tout ce que j’avais à faire c’était de photographier le collier, le mettre sur le blog, fini. Pas question… J’ai pris le collier et la première chose que j’ai vue est que j’avais inverti une des graines bleues (quelques mots grossiers ici en anglais et en français, censurés). Je ne réenfilerai pas tout le collier à 7heures du soir, pas question. Alors j’ai du être créative, encore, patiente, toujours J avec mes gros doigts gourds, deux paires de pinces, 4 fils de 10mm chacun qui s’effilochent, des lunettes grossissantes. Je ne serai jamais chirurgien. Essayé plusieurs options, je croyais devenir folle (le titre « going nuts », jeu de mots car « nuts » veux aussi dire « noix » ou graine) ahah), que j’allais tout balancer à travers l’atelier. De nombreuses grandes respirations, et finalement j’ai utilisé des petits tubes d’argent que j’ai serti. Fini.

 

40 days 40 necklaces – day 35, “learning curve”

Day 35, learning curve. Upcycled wood, sterling silver, stainless steel, thread. © Blandine Hallé 2015
Day 35, learning curve. Upcycled wood, sterling silver, stainless steel, thread. © Blandine Hallé 2015

Big day today, taught myself how to use a small lathe. This is my first attempt at making wood beads. Origin of wood unknown, but I suspect somewhere South-East Asia, considering the colour and softness – not a hardwood like a Western Australian one. Probably not from a sustainably managed forest… Previous life: my garden rake handle, broken a few months ago. No, no, can’t throw that away… might be useful one day…. the day has come!

Grosse journée aujourd’hui, je me suis appris comment utiliser un petit tour à bois. Ma première tentative à faire des perles en bois. Origine du bois inconnue, mais je suspecte Asie du Sud-Est en considérant la couleur et la densité – pas un bois dur comme en Australie Occidentale. Probablement pas une forêt gérée de façon durable… Vie précédente : le manche de mon râteau de jardin, cassé il y a quelques mois. Non, non, on ne peut pas jeter cela… ça peut servir un jour…. Le jour est venu !

 

40 days 40 necklaces – day 34, “follow the thread”

Day 34, follow the thread. Repurposed plastic tubes, paint, thread. © Blandine Hallé 2015
Day 34, follow the thread. Repurposed plastic tubes, paint, thread. © Blandine Hallé 2015

It’s quite an adventure every day… I have an idea in mind of a design with a particular material. I start preparing the material, here slicing circles from discarded plastic tubes. Then as I go on putting them together on the table and exploring designs, other ideas come up; I follow a thread and find myself in an instant working on another design. Then again, when I finish assembling the necklace, following the threads, the materials don’t do quite what I was expecting (this is all experimental), and other possibilities of design open up! So today I have settled for that one, but don’t be surprised if you see circles and threads popping up again somewhere along the track…

C’est une aventure chaque jour… j’ai une idée de design à l’esprit avec un matériau particulier. Je commence à préparer le matériau, ici à couper des cercles dans des tubes en plastiques jetés. Ensuite, alors que je les mets ensemble sur la table et que j’explore les possibilités de design, d’autres idées arrivent. Je suis une idée comme on suit un fil et je me retrouve en un instant à travailler sur un autre design. Ensuite, de nouveau, alors que je fini d’assembler le collier, en suivant les fils, les matériaux ne font pas exactement ce que j’attendais (tout cela est expérimental), et d’autres possibilités de design s’ouvrent ! Alors aujourd’hui voici ce collier, mais ne soyez pas surpris si vous voyez de nouveau surgir des cercles et des fils en chemin…

post-sciptum: j’ai traduit en francais le texte d’hier 🙂

40 days 40 necklaces – day 33, “my precious”

Day 33, my precious. Found object, thread, brass stamp. © Blandine Hallé 2015
Day 33, my precious. Found object, thread, brass stamp. © Blandine Hallé 2015

This is my personal contribution to the debate on what is jewellery today. We don’t even know how to call it: when you look at my tags on this blog, there is “contemporary jewellery”, “art jewellery”…

My perspective with this necklace (and the other 99 of this project) is that jewellery is an object that is worn on the body with the intent of adornment. English being my second language, and having a playful nature, I like to look at English words in a literal way: necklace = neck – lace. A lace around the neck. That gives me a lot of freedom for the 67 “laces around the neck” to come!

Adornment: that is a very subjective notion. How we decide to dress ourselves, our idea of what makes us look good, beautiful, attractive. The very notion of what is beautiful is subjective and varies from one person to another. This applies to jewellery in the same way it applies to any art form.

Then comes the questions around the object itself that is worn. Does it has to be precious to be considered jewellery? What does precious means anyway… talking about gold and silver, we say they are “precious metals”. I have the point of view that “precious” is not limited to the monetary value of the object. Something can be “precious” because we make it so. The object becomes “precious” by its meaning to us: it could be that we bought it during a trip overseas many years ago, or that someone gave it to us, or that it reminds us of our grand-mother, or that we found it on a special day. That’s our personal choice.

So here’s the story of “my precious” necklace:

This rusted metal object is significant for me as it refers to a specific time some years ago where I was fascinated with rusted pieces of metals that I would find anywhere I walked and that I collected. From memory I found this one in front of Fremantle train station – a lot of buses rolled on it to flatten it! It is special and precious because I never found any other like that, with that patina that I find beautiful. It’s beauty doesn’t come just from the different hues of rust blended with the old paint, it also comes from the design: a centered hole within a triangle within a circle. It is precious because I found it, I made it so. That’s what I like about found objects, usually those that are discarded: I bring them back to life. The life I decide. I play god like a little girl assigning roles to her toys.

Ceci est ma contribution personnelle au débat sur ce qu’est le bijou aujourd’hui. Nous ne savons même pas comme l’appeler : quand vous regardez mes « tags » sur le blog, il y a « bijou contemporain », et en anglais « bijou d’art »…

Ma perspective avec ce collier (et les 99 autres de ce projet) est que le bijou est un objet qui est porté sur le corps avec l’intention de décorer. L’anglais est une seconde langue pour moi, et j’ai une nature joueuse, j’aime traduire les mots anglais de façon littérale : neck (cou), lace (cordon) = un cordon autour du cou. Le collier est un cordon autour du cou. Cela me donne beaucoup de liberté pour les 67 « cordons autour du cou » à venir !

Décoration: c’est une notion très subjective. Comment nous décidons de nous habiller, notre idée de ce qui nous va bien, qui nous rend belle, séduisante. La notion même de ce qui est beau est subjective et varie d’une personne à un autre. Cela s’applique au bijou de la même manière que cela s’applique à toute forme d’art.

Vient ensuite les questions autour de l’objet lui-même qui est porté. Est-ce qu’il doit être précieux pour être considéré comme un bijou ? Qu’est-ce que veut dire précieux… en parlant de l’or et de l’argent, nous disons des « métaux précieux ». J’ai le point de vue que « précieux » n’est pas limité à la valeur monétaire de l’objet. Quelque chose peut être « précieux » parce que nous le considérons ainsi. L’objet devient « précieux » par la signification qu’il a pour nous : cela peut être parce que nous l’avons acheté pendant un voyage à l’étranger il y a plusieurs années, ou bien parce que quelqu’un nous l’a donné, ou bien parce qu’il nous rappelle notre grand-mère, ou bien nous l’avons trouvé un jour spécial. C’est notre choix personnel.

Alors voici l’histoire de “mon précieux” collier:

Cet objet rouillé en métal est significatif pour moi parce qu’il fait référence à une période particulière il y a quelques années où j’étais fascinée par les morceaux de métal rouillés que je trouvai en chemin partout où j’allais et que je ramassais. De mémoire j’ai trouvé celui-là devant la gare de Fremantle – beaucoup d’autobus ont roulés dessus pour l’aplatir ! Il est spécial et précieux parce que je n’en n’ai jamais trouvé un autre comme celui-ci, avec cette patine que je trouve belle. La beauté de l’objet ne vient pas seulement des différentes teintes de rouille mélangées à la vieille peinture, elle vient aussi du design : un trou au milieu à l’intérieur d’un triangle, à l’intérieur d’un cercle. Il est précieux parce que je l’ai trouvé, je l’ai rendu ainsi. C’est cela que j’aime dans les objets trouvés, ceux qui habituellement ont été jetés : je les ramène à la vie. La vie que je décide. Je joue à dieu comme une petite fille qui distribue des rôles à ses jouets.

40 days 40 necklaces – day 32, “learning flexibility”

Day 32, learning flexibility. Sterling silver, linen thread. © Blandine Hallé 2015
Day 32, learning flexibility. Sterling silver, linen thread. © Blandine Hallé 2015

I can breathe again, got the oxygen back on! 🙂 Returning to the project I started on Saturday… you know when you’ve got a brilliant idea and you can’t wait to see how fantastic it looks… well the first experiment started well, but didn’t finish so good – it’s in the silver scraps box ready to be melted again! So I started all over again, fortunately I had rolled enough silver sheet. This time I thought I would do it differently and stop where it looked good the first time before I stuffed it up… guess what: “it” (the material, my hand, the studio fairy?) took me to a completely different direction – and here you go, that’s the necklace of the day: folds galore!

Je peux respirer, j’ai de nouveau de l’oxygène ! J J’ai repris le projet que j’avais commencé samedi… vous savez quand vous avez une idée géniale et que vous ne pouvez pas attendre de voir l’air fantastique que cela a… Bon le premier essai a bien commencé, mais n’a pas trop bien fini – c’est dans la boite des bouts d’argents prêts à être refondus ! Alors j’ai tout recommencé depuis le début, heureusement j’avais laminé assez de feuille d’argent. Cette fois j’ai pensé que je ferai différemment et que je m’arrêterai là où c’était bien la première fois avant que je gâche tout… devinez : « ça » (le matériau, ma main, la fée de l’atelier ?) m’a emmené dans une direction complètement différente – et voilà, le collier du jour : des plis à profusion !

40 days 40 necklaces – day 31, “ode to country”

Day 31, ode to country. Paper, quandong seeds, natural dies, threads. © Blandine Hallé 2015
Day 31, ode to country. Paper, quandong seeds, natural dies, threads. © Blandine Hallé 2015

This necklace “ode to country” is my form of acknowledgment to country from my perspective as a European migrant.

Professor Mick Dodson explains:

When we talk about traditional ‘Country’…we mean something beyond the dictionary definition of the word. For Aboriginal Australians…we might mean homeland, or tribal or clan area and we might mean more than just a place on the map. For us, Country is a word for all the values, places, resources, stories and cultural obligations associated with that area and its features. It describes the entirety of our ancestral domains.”(1)

When I say “ode”, I acknowledge my French culture of origin. It means “a lyric poem, typically one in the form of an address to a particular subject, written in varied or irregular metre.” (2)

(1) http://australianstogether.org.au/stories/detail/welcome-to-country

(2) http://www.oxforddictionaries.com/definition/english/ode

Day 31, ode to country, close up. Paper, quandong seeds, natural dies, threads. © Blandine Hallé 2015
Day 31, ode to country, close up. Paper, quandong seeds, natural dies, threads. © Blandine Hallé 2015

Ce collier “ode au pays” est ma forme de reconnaissance du pays ou je vis en tant qu’émigrante européenne.

Le Professeur Mick Dobson explique :

« Quand nous parlons du « pays » traditionnel… nous voulons dire quelque chose au-delà de la définition du dictionnaire. Pour les Aborigènes australiens… nous voulons dire la patrie, ou la région du clan ou de la tribu, et nous voulons dire plus que juste un endroit sur une carte. Pour nous, Pays est un mot pour toutes les valeurs, les lieux, les ressources, les histoires, les obligations culturelles associées avec cette région et ses caractéristiques. Cela décrit entièrement notre domaine ancestral » (1)

Quand je dis « ode », je reconnais mon origine française. Une ode est une forme de poème lyrique. Cliquer ici pour définition complète.

40 days 40 necklaces – day 30, “lateral thinking”

Day 30, lateral thinking. Seeds, Jarrah wood, stainless steel cable. © Blandine Hallé 2015
Day 30, lateral thinking. Seeds, Jarrah wood, stainless steel cable. © Blandine Hallé 2015

Can’t really say the day went smoothly… I started the day with a silver project, I was an hour in my work that I ran out of oxygene! Now for those of you who are not jewellers, I reassure you I was still breathing… the oxygene comes in a bottle and is used mixed with gas for soldering with a torch. No oxygene means no soldering, means no work on silver, means gotta find another project for the day, now, quick, it’s already 11am… It’s hard to shift your attention once you got started on something… then realised the place where I get the oxygene from might be open until noon, I phone, yes it is. I drive up, swap the bottle for a new full one, the shop attendant says “do you want one with a handle?”, “yes please” I say. Come home, go to install it. Can’t. The supplier has changed the handle: this new one doesn’t allow me to screw the fitting… aarghgh! that means I’ll have to go back on Monday, swap the bottle – again – for one with no handle. That means, no soldering for the weekend. Back to square one. Find a new project. It’s 12noon, hungry, fridge almost empty, scavenge the last potato and carrot… meanwhile the washing machine has decided to give its last breath, after more than 10 years of loyal service, rats. So that was morning

Afternoon: let’s keep it simple. Threading gum nuts is simple. Ok let’s do that. Well, I started at 1pm and finished at 7pm. That’s a lot of time to express simplicity!! that’s the time it takes to thread the necklace more than 4 times: wrong thread, wrong lenght, wrong location of beads, not enough of those beads, too many on this side, necklace too short, no more of those beads, need spacers, got it all together now, finished. Let’s decide to stamp my logo on a wood spacer – I know, what a silly idea – smashed the spacer. Gotta find another one… there’s none. Gotta make a new one, or 4 new ones in the case. Re-thread. DONE! Photographed, DONE! Write the post: I’m doing it, it’s 8.55pm and I haven’t had any diner yet. I had afternoon tea: thank god there’s peanut butter, Lindt chocolate, coffee for survival! and breakfast cereal for diner for comfort food 🙂

oh I think the Frenchies who can’t read english will have to wait til tomorrow to get their translation – I’m starving!

Day 30, lateral thinking, closeup. Seeds, Jarrah wood, stainless steel cable. © Blandine Hallé 2015
Day 30, lateral thinking, closeup. Seeds, Jarrah wood, stainless steel cable. © Blandine Hallé 2015

Bon, je ne vais pas tout traduire, c’est un peu long. En résumé, j’explique que j’ai eu une journée plutôt chaotique, où j’ai dû improviser, d’où le titre « penser latéralement ». Le matin j’avais commencé sur un projet en utilisant de l’argent. Apres avoir travaillé pendant plus d’une heure, ma bouteille d’oxygène était vide. En bijouterie, pour la soudure et travailler les métaux, on utilise une torche qui mélange le gaz avec de l’oxygène. J’ai donc dû abandonner ce projet en mi-journée et trouver autre chose pour ce jour-là et pour le lendemain dimanche. J’ai choisi de faire un collier avec des graines en pensant que c’était simple et rapide… en fait j’y ai passé tout l’après-midi jusqu’au soir. Voilà !

 

40 days 40 necklaces – day 29, “blossoming”

Day 29, blossoming. Upcycled reticulation tubes and parts, paper, paint, pencils, gum nuts, linen thread. © Blandine Hallé 2015
Day 29, blossoming. Upcycled reticulation tubes and parts, paper, paint, pencils, gum nuts, linen thread. © Blandine Hallé 2015

You will never look at your reticulation system the same way…  A timely piece for spring time.

Day 29, blossoming - close up. Upcycled reticulation tubes and parts, paper, paint, pencils, gum nuts, linen thread. © Blandine Hallé 2015
Day 29, blossoming – close up. Upcycled reticulation tubes and parts, paper, paint, pencils, gum nuts, linen thread. © Blandine Hallé 2015

Vous ne regarderez plus jamais votre système d’irrigation de la même manière (les tubes en plastique recyclés et peint sont à l’origine des petits tuyaux d’irrigation, très communément utilisés en Australie). Un collier qui va bien avec l’ambiance de printemps du moment

40 days 40 necklaces – day 28, “3d print”

Day 28, 3D print. Paper, paint, colour pencil, linen thread. © Blandine Hallé 2015
Day 28, 3D print. Paper, paint, colour pencil, linen thread. © Blandine Hallé 2015

Low tech day today, no power tools. Back to basics: paper, paint and colour pencils. This is my version of 3D printing 🙂

Ending the 4th week of this project, I would like to take the time to thank all you who have “liked” my work and/or expressed your support and interest in whatever ways. It means a lot to me to know there’s a captive audience, however small or big it is, especially on a day like today when the physical fatigue was there. I wondered this morning how hard it would be for a cyclist of the Tour de France to get back in the race every day if there was no one on the road to cheer him up!

Day 28, 3D print - close up. Paper, paint, pencils. © Blandine Hallé 2015
Day 28, 3D print – close up. Paper, paint, pencils. © Blandine Hallé 2015

Peu de technologie aujourd’hui, pas d’outils electriques. Retour aux elements de base : papier, peinture, crayons de couleur. C’est ma version de l’impression en 3D 🙂

En finissant la 4eme semaine de ce projet, je voudrais prendre le temps de remercier toutes celles et ceux qui ont “aimé” mon travail et/ou exprimé leur soutien et leur intérêt de différentes manières que ce soit. Cela a de l’importance pour moi de savoir que j’ai une audience, qu’elle soit petite ou grande, particulièrement un jour comme aujourd’hui où la fatigue physique était présente. Je me suis dit ce matin combien cela serai dur pour un cycliste du Tour de France de partir chaque jour dans la course si il n’y avait personne le long de la route pour l’encourager !

40 days 40 necklaces – day 27, “I love rivets”

Day 27, I love rivets. Upcycled Jarrah wood, brass. © Blandine Hallé 2015
Day 27, I love rivets. Upcycled Jarrah wood, brass. © Blandine Hallé 2015

I love rivets; there, I’ve said it! I have a weakness for the first half of the 20th century industrial architecture with big rivets. It must be the influence of growing up in the Parisian landscape of steel structures in train stations, aerial metro bridges and of course the Eiffel tower.

So all things considered I have been very modest here in the use of rivets, even though I had the temptation of adding a few big decorative ones… I ran out of time!

J’adore les rivets; voilà, je l’ai dit! J’ai une faiblesse pour l’architecture industrielle de la première partie du 20ème siècle avec des gros rivets. Cela doit être l’influence d’avoir grandi dans le paysage parisien des structures métalliques des gares, des ponts du métro aérien et bien sûr de la tour Eiffel.

Alors toute considération prise, j’ai été plutôt modeste ici avec l’utilisation des rivets, bien que j’aie eu la tentation d’en ajouter quelques gros décoratifs… j’ai été prise par le temps !

40 days 40 necklaces – day 26, “unfold multifold”

Day 26, unfold multifold, front view. Sterling silver, linen thread. © Blandine Hallé 2015
Day 26, unfold multifold. Sterling silver, linen thread. © Blandine Hallé 2015

This is an unfoldment of yesterday’s piece, which itself was a development of ‘atout coeur’ on day 14. It has been an interesting exploration of a theme of folds…

What the photos don’t show much is that the two parts are mobile, swinging on the wire and tube that connect them together.

Day 26, unfold multifold, side view. Sterling silver, linen thread. © Blandine Hallé 2015
Day 26, unfold multifold, side view. Sterling silver, linen thread. © Blandine Hallé 2015

Ceci est un développement du collier d’hier, qui était lui-même un développement de ‘atout cœur’ le jour 14. Cela a été une exploration intéressante du thème des plis…

Ce que les photos ne montrent pas vraiment c’est que les deux parties du collier sont mobiles, se balançant sur le câble et le tube qui les relient ensemble.

40 days 40 necklaces – day 24, “unruly”

Day 24, unruly. Upcycled ruler, pencil, eraser, and paint brush, linen thread. © Blandine Hallé 2015
Day 24, unruly. Upcycled ruler, pencil, eraser, and paint brush, linen thread. © Blandine Hallé 2015

“Unruly”, the word was written on most of my school reports. At the time it felt really bad and shameful.  Today I see it more as a quality!

Day 24, unruly, close-up. Upcycled ruler, pencil, eraser, paint brush, and linen thread. © Blandine Hallé 2015
Day 24, unruly, close-up. Upcycled ruler, pencil, eraser, paint brush, and linen thread. © Blandine Hallé 2015

40 days 40 necklaces – day 23, “unchained”

Day 23, unchained. 18ct gold, sterling silver, linen thread. © Blandine Hallé 2015
Day 23, unchained. 18ct gold, sterling silver, linen thread. © Blandine Hallé 2015

This necklace was done in two parts: the first part was done during Stefano Marchetti’s master class almost two years ago when he visited us in Perth. I had done a first sample of mosaic in copper and sterling silver. The second sample was a middle strip of sterling silver with on each side a row of 18ct gold & sterling silver mosaic. At the end of the workshop I had just a raw strip of pieces soldered together. I continued working on it in the following weeks, but the original idea I had for a piece of jewellery didn’t turn out the way I thought, so I ended up living the project unfinished in a box… The second part was done today. I had found the forgotten strip recently when I have been systematically open boxes in my studio, looking for forgotten materials to use…

A better photo will be posted soon: it’s very late and that fluo light in my studio on the metal… very difficult to shoot.

unchained!
unchained!

Here’s the new photo posted, a day later. I have changed the title too and called it “unchained”. What I didn’t explain yesterday because I was too tired, is that I spend the whole day making a chain for the necklace, making the silver wires from scratch it’s very time consuming, to finally decide in the evening that I didn’t like it!

C’est un collier en qui a été fait en deux parties: la première partie a été faite pendant la « master class » de Stefano Marchetti il y a presque deux ans quand il est venu à Perth. J’avais fait un premier un premier échantillon de mosaïque avec du cuivre et de l’argent. Le second échantillon consistait d’un bande au milieu en argent sterling avec de chaque côté une rangée de mosaïque d’or 18ct et d’argent sterling. A la fin de l’atelier j’avais juste une bande brute de petits morceaux soudés ensembles. J’ai continué à travailler sur la pièce pendant les semaines suivantes, mais l’idée d’origine que j’avais pour un bijou n’a pas fonctionné comme je pensais. J’ai alors laissé le projet non fini dans une boite… La seconde partie a été faite aujourd’hui. J’ai retrouvé la bande de métal récemment alors que j’ouvrais systématiquement toutes les boites dans mon atelier, à la recherche de matériaux oubliés à utiliser…

Je mettrais une meilleure photo prochainement : il est très tard et l’éclairage du tube fluo dans mon atelier sur le métal… très difficile a photographier.

Voilà une nouvelle photo, un jour plus tard. J’ai aussi change le titre et je l’ai appelé : « déchainé ». Ce que je n’ai pas expliqué hier parce que j’étais trop fatiguée c’est que j’ai passé toute la journée à faire une chaine pour le collier, en faisant les fils d’argent à partir du métal brut cela prend beaucoup de temps, pour finalement décider le soir que je ne l’aimais pas !

40 days 40 necklaces – day 22, “ceci n’est pas une pipe”

Day 22. Ceci n'est pas une pipe. Upcycled wood, metal, plastic. © Blandine Hallé 2015
Day 22. Ceci n’est pas une pipe. Upcycled wood, metal (brass, copper, iron), plastic. © Blandine Hallé 2015

In his painting titled “Ceci n’est pas une pipe”, Magritte demonstrated that the image or the representation of an object is not the object itself. Borrowing his title, I illustrate with this necklace the close relationship between the name of an object and its function. If an object has lost its original function, the one for which it was called a certain name, it cannot be called by that name anymore. This is not a pipe; here are pieces of wood and plastic assembled with other pieces of wood and metal to form a necklace.

Dans son tableau “Ceci n’est pas une pipe”, Magritte démontra qu’une image ou la représentation d’un objet n’est pas l’objet lui-même. En empruntant son titre, j’illustre avec ce collier la relation étroite entre le nom d’un objet et la fonction du dit objet. Si un objet a perdu sa fonction initiale, celle pour laquelle on l’appelle un certain nom, il ne peut plus être appelé par ce nom-là. Ceci n’est pas une pipe ; ici il y a des morceaux de bois et de plastique assemblés avec d’autres morceaux de bois et de métal pour former un collier.

40 days 40 necklaces – day 21, “keyhole”

Day 21, keyhole. Found object, brass. © Blandine Hallé 2015
Day 21, keyhole. Found object, brass. © Blandine Hallé 2015

Here the keyhole is symbolic in two ways:

It represents what’s between you and the other side of the door, what you think is happening there, what you may see through the keyhole, what you may hear, or what you think you are hearing…

And it represents the location where you place the key you found to open the door, to allow you to see, hear and interact with reality…

Day 21, keyhole. Found object, brass. © Blandine Hallé 2015
Day 21, keyhole. Found object, brass. © Blandine Hallé 2015

Ici le trou de la serrure (c’est le titre que j’ai donné au collier) est symbolique de deux façons:

Il représente ce qui est entre vous et l’autre côté de la porte, ce que vous pensez qu’il se passe, ce que vous pouvez peut être voir par le trou de la serrure, ce que vous pouvez entendre, ou ce que vous pensez que vous entendez…

Et il représente l’endroit où vous mettez la clef que vous avez trouvé pour ouvrir la porte, pour vous permettre de voir,  d’entendre et d’interagir avec la réalité…

40 days 40 necklaces – day 20, “rouge comme un lumignon”

Day 20. Rouge comme un lumignon. Upcycled aluminium, LED lights, sterling silver, silvered metal, stainless steel. © Blandine Hallé 2015
Day 20. Rouge comme un lumignon. Upcycled aluminium, LED lights, sterling silver, silvered metal, stainless steel. © Blandine Hallé 2015

“Rouge comme un lumignon” is from the French version of the “red nosed reindeer” song. It means red like a little light. I thought of that not because Christmas is coming, but because my mother used to sing us that song and she would also often get a red nose when it was cold in winter. In the family we would say that she had her nose “rouge comme un lumignon”. She has been in my mind and heart all day, I heard from one of my brother last night that she hasn’t been doing very well lately. I had noticed in my last phone calls that she was rather absent and silent… old age takes its toll…

“Rouge comme un lumignon” vient de la chanson « le p’tit renne au nez rouge ». Cela veut dire rouge comme une petite lumière. J’ai pensé à cela non pas parce que Noël approche, mais parce que ma mère avait l’habitude de nous chanter cette chanson et elle avait aussi souvent le nez rouge quand il faisait froid l’hiver. Dans la famille on disait qu’elle avait le nez « rouge comme un lumignon ». Elle a été dans esprit et mon cœur toute la journée, car j’ai appris par un de mes frères hier qu’elle n’a pas été bien dernièrement. J’avais remarqué dans mes derniers appels téléphoniques qu’elle était plutôt absente et silencieuse… le vieil âge se fait sentir…

40 days 40 necklaces – day 19, “going organic 3”

Day 19. going organic 3. Eucalyptus nuts, linen thread. © Blandine Hallé 2015
Day 19. going organic 3. Eucalyptus nuts, linen thread. © Blandine Hallé 2015

I have been told recently that Western Australia has a great variety of gum nuts (eucalyptus seeds) compared to the Eastern states of Australia. It makes sense, it goes hand in hand with the exceptional diversity of the flora: there are over 10 000 species of native wildflowers here in WA!

What’s really missing to this series of “going organic” necklaces, is the unique, superb fragrance of eucalyptus… it is impregnated into my studio.

On m’a dit récemment que l’Australie Occidentale a une grande variété de “gum nuts” (graines d’eucalyptus) compare aux états de l’Australie de l’Est. Cela a un sens, cela va de pair avec la diversité exceptionnelle de la flore : il y a plus de 10 000 espèces de fleurs sauvages ici en Australie Occidentale !

Ce qui manque vraiment à cette série de colliers « going organic » c’est la senteur unique et superbe de l’eucalyptus… elle s’est imprégnée dans mon atelier.

 

40 days 40 necklaces – day 18, “ad lib”

Day 18, ad lib. Found object, brass, leather. © Blandine Hallé 2015
Day 18, ad lib. Found object, brass, leather. © Blandine Hallé 2015

A mysterious found object got himself a new life today. I worked with the material, some remnant of the industrial era, and the shape to come up with a design that evolved and developed as I was working on it – “ad lib”… This expression came to my mind as a lover of jazz and as a memory of the time of my early twenties when I played alto saxophone for a few years.

Note: “ad lib”, also “ad libitum.” A notation on written music that gives the performer freedom to vary the notes or tempo; in jazz it typically means to improvise freely (from jazz glossary)

Un objet mystérieux a pris une nouvelle vie aujourd’hui. J’ai travaillé avec le matériau, un résidu de l’ère industrielle, et la forme pour arriver à un design qui a évolué et s’est développé au fur et à mesure que j’y travaillais – “ad lib”… Cette expression m’est venue à l’esprit en tant qu’amateur de jazz et comme un souvenir de l’époque où j’avais une vingtaine d’années et jouait du saxophone alto.

Note: « ad lib », aussi « ad libitum ». Une annotation de musique écrite qui donne à l’exécutant la liberté de varier les notes ou le tempo; en jazz cela veut dire improviser librement (glossaire de jazz)