about

B.Halle_small_web_colourMy art practice draws on my eclectic background: I grew up and lived in Paris until I was 26, I traveled extensively until I settled down in Western Australia where I have lived for 18 years. Contemporary jewellery, photography and digital art are the fields of my artistic explorations.

As I am walking around the urban or natural landscapes, I collect things I find – objets trouvés. In a semantic point of view, I do this not only by picking them up with my hand, but also through the lens of my camera, when I frame the shapes and forms in the viewfinder and bring them home to work with. I capture the insignificant to give it meaning. I delight in transforming the mundane and the discarded: through a joyful alchemy, the grey and the dirty give birth to a colourful and bright artwork. This process is the expression of my constructed identity that I explore through the narratives of my visual language.

My creative process starts with wandering around the land I travel.  The photos I take talk of the encounters I had on my journeys; I digitally memorise them as landmarks. With deep respect I borrow from the indigenous culture, finding inspiration in the ancient tradition of Aboriginal songlines.

Matter is a language: I play with forms, textures and colours in the same way you would play with words to write a poem. When I create, each element takes place in relation to others to find meaning; each space is like punctuation, a silence where one can breathe.

“What is colour? It’s a kind of bliss” – Roland Barthes

Osmosis - 7291_EMa pratique artistique s’inspire de mon parcours éclectique: j’ai grandi et vécu à Paris jusqu’à l’âge de 26 ans, j’ai beaucoup voyagé jusqu’à ce que je m’installe en Australie Occidentale où j’ai vécu pendant 18 ans. Le bijou contemporain, la photographie et l’art numerique sont les domaines de mon exploration artistique.

Alors que je marche dans le paysage urbain ou naturel, je fais la collection de choses que je trouve – des objets trouvés. D’un point de vue sémantique, je fais cela non seulement en les ramassant avec la main, mais également par le biais de l’objectif de mon appareil de photo, quand je cadre les formes dans mon viseur pour les ramener chez moi. Je capture l’insignifiant pour lui donner un sens. Je prends plaisir à transformer le banal et le rejeté : par une alchimie joyeuse le gris et le sale donnent naissance à une œuvre colorée et lumineuse. Ce processus est l’expression de mon identité construite que j’explore à travers les narratifs de mon langage visuel.

Mon processus créatif commence en marchant.  Les photos que je prends parlent des rencontres que j’ai eues dans mes voyages ; je les mémorise numériquement comme des points de repère. Avec profond respect j’emprunte à la culture aborigène, trouvant mon inspiration dans la tradition ancienne des « songlines ».

La matière est un langage: je joue avec les formes, les textures et les couleurs comme on joue avec les mots pour écrire un poème. Quand je crée, chaque élément prend sa place en relation avec les autres pour trouver un sens, chaque espace est comme une ponctuation, un silence où l’on reprend son souffle.

“Mais qu’est-ce que la couleur? Une jouissance” – Roland Barthes

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s