Arriving in Barcelona – perdón mi Fran-spañol

Sometimes you wonder why you have started so late to do something –  well, after 4 days of full immersion into Barcelona’s life, I wonder why I didn’t started learning Spanish earlier… I feel really sorry for those who have to bear my Span-glish and/or Fren-nish or Fran-spañol or whatever has come out of my mouth in my poor and frustrated attempts to express myself…! And that’s only one side of communication: when someone speaks to you here, or when you read some printed material, there is usually a time at first where your mind goes in total blank mode, trying  to figure out what language you are hearing or reading: Catalan or Castellano! I am in Spain here so the official language is Spanish – or what is referred to as Castellano. But I am also in the town capital of the Catalan province that has its own language that is used predominantly everywhere. They both are close to French, sharing the same Latín origin, yet very differents. I usually identify Catalan by the “x” in unexpected places: “chocolate” in English becomes “chocolat”  in French, then “chocolate” in Spanish, that’s easy, although with a totally different pronunciation, to finally be “xocolata” in Catalan – haven’t figured out how to pronounce it…

Flight arriving in Barcelona

My sense of confusion has not been limited to languages. On arrival to Barcelona, after only one and a half hour of flight from Paris, I saw a harbour on the sea, with cranes, sea freight containers and cruise ships, a dry vegetation with hills at the back of the city… Sounds familiar to the Aussie readers? Yes, my Australian home town, Fremantle, has those too… and similar climate, after a 24hrs flight. The comparison stops there, once you are out and about there is no way to be mistaken!

Walking through El Gotic

There hasn’t been a day yet when I didn’t get lost in the maze of the old city. I am at the point where I have given up trying to locate where I am on a map, but rather think like yesterday “ok, I have 2 hours to get to school” – when ideally I could get there in 15mn in a straight line…

Getting lost…

Quite fun, really, when you never know what’s around the corner. Ornate buildings, churches, market…

Barcelona cathedral (c. 14th century)
Inside Santa Maria Del Mar Basilica (14th century)
Entry to the Boqueria Market

Arriving in a city where you know you are going to be for 9 months to study is a very different experience from the common tourist frenzy were you have to fit the maximum seighteeing into 3 days. No pressure to queue for an hour to visit a museum. Barcelona is packed with tourists, I even suspect they got all the ones that didn’t go to Paris this year because of the terrorist attacks. It is especially busy this weekend as it is the celebration of the city “La Mercè”. The fiesta even walked down “my” street yesterday, showing great display of costumes.

image
These ones obviously in honour of Gaudi

imageIt is a great feeling to come back “home” at night after a full day out, not to an anonymous hotel, but to an apartment where a lovely family lives (the mother, the 8 years old son, and the mother’s brother) and rent me a room. On my way back after a big day out, I stopped at Santa Maria Del Mar Basilica for a moment of silence and wonder before it closed.

Santa Maria Dl Mar at night
Santa Maria Del Mar at night

I got lost again… but thank God there are some unmistakable landmarks in this city!

Torre Mirador del Rei Marti, Palau Reial Major

Quelques fois on se demande pourquoi on a commencé quelque chose si tard dans la vie ;  après 4 jours d’immersion totale à Barcelone, je me demande pourquoi je n’ai pas commencé à apprendre l’espagnol plus tôt! J’ai de la peine pour ceux qui doivent supporter mon  Fran-gnol ou Esp-anglais ou quoi que ce soit qui sort de ma bouche dans mes tentatives pitoyables et frustrantes à m’exprimer… Et cela n’est qu’un côté de la communication : quand quelqu’un me parle ou quand je lis quelque chose d’écrit, il y a en général un moment où mon esprit va dans un vague brouillard blanc, alors qu’il essaye de deviner quelle langue il entend ou lit : du Catalan ou du Castillan ! Je suis en Espagne alors la langue officielle est l’espagnol, que l’on appelle aussi Castillan. Mais je suis aussi dans la capitale de la province de Catalogne qui a sa propre langue qui est utilisée avec prédominance partout. Ces deux langues sont proches du Français, partageant la même origine latine, mais pourtant très différentes. En général j’identifie le Catalan par la lettre « x » placée à des endroits inattendus : « chocolat » devient « chocolate » en Castillan, et devient « xocolata » en Catalan – je n’ai pas encore compris comment cela se prononce…

Ma confusion n’a pas été limitée aux langues. En arrivant à Barcelone, après seulement une heure et demi de vol depuis Paris – et pas 24hrs – j’ai vu un port sur la mer, avec des grues, des containers maritimes et des bateaux de croisière, une végétation sèche avec des collines dans le lointain derrière la ville… le même genre de paysage familier que « ma » ville, chez moi à Perth, avec le port de Fremantle à côté duquel j’ai ma maison. Le climat ici aussi est similaire, Je ne connais pas Marseille mais j’imagine que cela pourrait-être la même expérience. Mais la comparaison s’arrête là, une fois dans la rue, il n’y a plus de confusion possible !

Il n’y a pas encore eu un seul jour où je ne me sois pas perdue dans le labyrinthe de la vieille ville. J’en suis au point où je n’essaye plus de savoir où je suis sur la carte, mais plutôt de penser, comme je l’ai fait hier, « bon, j’ai deux heures pour arriver à l’école » – quand idéalement je pourrai y être en 15mn en ligne droite…. En fait c’est très amusant, on ne sait jamais ce que l’on va trouver au coin de la rue: une église, un marché, des immeubles originaux et décorés…

Arriver dans une ville où l’on sait que l’on va être là pour 9 mois pour vivre et étudier est une expérience très différente de celle de la frénésie du touriste qui doit voir et faire le maximum de choses en 3 jours. Je ne ressens pas l’urgence et la pression de faire la queue pendant une heure ou plus pour aller visiter un musée. Barcelone est bourrée de touristes et je suspecte que la ville reçoit tous ceux qui ne sont pas venus à Paris ces derniers mois à cause des attaques terroristes. Il y a eu une foule particulièrement grande ce weekend car c’est la célébration de la fête de la sainte patronne « La Mercè ».

C’est une sensation très agréable de rentrer “chez soi” le soir, et non pas dans un hôtel anonyme après toute une journée dehors,  mais dans un appartement avec une famille sympa qui y habite (la mère, le fils de 8 ans, et le frère de la mère) et qui me loue une chambre.  En rentrant après une grosse journée hier, je me suis arrêtée à la basilique Sainte Marie de la mer que j’aime beaucoup pour un moment de silence et d’émerveillement avant qu’elle ne ferme pour la nuit. Et puis je me suis perdue de nouveau ! Heureusement qu’il y a des points de repères évidents dans cette ville !

 

 

 

 

One thought on “Arriving in Barcelona – perdón mi Fran-spañol

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s