Career Spotlight: Contemporary Jeweller

CARRIERE SOUS LES PROJECTEURS:                                                                    BIJOUTIER CONTEMPORAIN

at the bench

Recently traveling in France and meeting with different people–friends, family, strangers–I found that they usually struggle to understand what I’m doing… I recently came across an article that I thought explained well what the work of a contemporary jeweller or artist jeweller is. This article is by Madeleine Dore, 19 June 2015 and was published in ArtsHub at the occasion of the Radiant Pavillion week in Melbourne (1-6 Septembre)

En voyage récemment en France j’ai rencontré des gens – amis, famille, inconnus – qui en souvent ont du mal à appréhender ce que je fais. Je viens de lire un article qui je trouve explique bien le travail du bijoutier contemporain ou artiste bijoutier. Cet article écrit par Madeleine Dore, 19 June 2015 et publié dans ArtsHub à l’occasion de l’évènement “Radiant Pavillion” à Melbourne du 1er au 6 septembre.

You can read the article in English by following the ArtsHub link. Following is the French translation.

Voici la traduction francaise de l’article:

“La bijouterie contemporaine est une forme d’art variée et célébrée. Dans cet article nous définissons ce medium artistique et explorons comment poursuivre une carrière de bijoutier contemporain

Melbourne se vante souvent d’être le centre culturel de l’Australie, mais peu de gens incluent la bijouterie contemporaine dans l’héritage artistique de la ville. Pourtant Melbourne est considérée mondialement comme un centre de la bijouterie contemporaine avec Amsterdam et Munich.

La célébration de la bijouterie et accessoires contemporains est le but de l’ouverture du « Radiant Pavilion ». Du 1er au 6 septembre plus de 170 artistes venant de 17 pays présenterons un programme d’évènements qui inclue des œuvres de rue, des expositions, des représentations et des installations, des présentations d’artistes, des ateliers et des studios portes ouvertes. C’est une occasion pour les bijoutiers de présenter leur travail à une nouvelle audience et à leurs collègues, de créer de nouveaux liens.

Un point central d’intérêt est de promouvoir la connaissance de cette forme d’art. La directrice d’une galerie de bijoux contemporains E.Goodsir dit que quand elle a commencé sa galerie il y a 17 ans, le bijou en tant qu’art était un petit créneau. « C’est devenu beaucoup plus connu mais je dirais que ce n’est pas encore devenu grand public. »

Qu’est ce qui fait qu’un bijou est une œuvre d’art, ou qui fait qu’un bijoutier est un artiste ? E. Goodsir a un Bachelor d’art spécialisé en Orfèvrerie de l’université de RMIT, elle considère que la bijouterie contemporaine est l’enfant naturel de l’art et de la mode.

Elle dit: « on aborde la bijouterie contemporaine comme si c’était une petite sculpture, mais les gens essayent constamment de l’associer à la mode ou au bijou fantaisie mais cela ne colle pas. Elle se tient entre les deux. »

De la même manière, la bijoutière Laura Eyles voit la bijouterie contemporaine comme le mariage de l’art, de la sculpture et de l’objet personnel et portable. Elle se présente elle-même comme un artiste et une orfèvre. « Mais quand je parle à des gens qui ne connaissent pas ce secteur je me présente comme une bijoutière qui travaille comme une artiste afin qu’ils ne s’attendent pas à voire une bague en diamants. »

Voici ce que dit Eyles pour nous aider à mieux apprécier l’art du bijou contemporain: “Je suggère que vous oubliez le solitaire en diamants, oubliez ce que vous avez vu dans le magasin de bijoux habituel. Voyez le bijou contemporain de la même manière que vous regarderiez une œuvre d’art dans une exposition, sauf qu’il y a là quelque chose de très spécial : vous pouvez prendre l’objet dans vos mains, vous pouvez le porter et c’est comme une installation en mouvement permanente. »

Ce qui apparente la bijouterie contemporaine à la sculpture et la transforme en forme d’art est la nature conceptuelle du travail.  C.Powel, la co-fondatrice de « Radiant Pavilion » a dit à ArtsHub qu’il ne s’agit pas seulement de la fabrication d’un élément décoratif, ou de la valeur de l’œuvre, mais comme pour tout artiste, il s’agit de la relation du bijoutier avec le monde et comment il ou elle exprime son expérience par l’intermédiaire de ce medium.

Certaines personnes approchent leur travail de bijouterie à partir des matériaux, d’autres commencent leur travail à partir d’une idée” dit Powel. « Je pense qu’il s’agit d’explorer des idées conceptuelles et d’explorer des matériaux, d’approcher la fabrication de ce point de vue au lieu de celui des modes et tendances saisonnières ».

Pour Goodsir, la bijouterie est un moyen d’expression artistique et une façon de raconter une histoire. « Une partie de la façon de vendre est d’expliquer ces histoires aux gens afin de leur permettre d’éveiller leur intérêt pour qu’ils s’impliquent. Qu’il s’agisse d’un artiste qui collectionne des os en provenance d’abattoirs afin de les transformer en bijoux, ou des bijoux faits de cartes pliées, il existe un point réel de connexion pour les gens. »

Comment devient-on un artiste bijoutier?

Bien que leur travail soit fondamentalement diffèrent de celui de la bijouterie traditionnelle, il est parfois nécessaire aux artistes bijoutiers de naviguer entre les deux domaines afin de pouvoir poursuivre leur carrière.

« Mon travail de bijouterie a toujours été focalisé sur la création d’objets artistiques miniatures, au lieu de me plier à ce que la mode dicte. Mais je veux continuer à fabriquer des bijoux pour le reste de ma vie, alors c’est une recherche d’équilibre constant dans ma tête – essayer de penser avec des concepts qui ne sont pas offensifs dans le domaine du bijou de mode, mais qui impliquent un peu plus de réflexion. »

Des gens de tous les horizons viennent à la bijouterie contemporaine, depuis le design industriel, la décoration d’intérieure, l’architecture, les sciences, ou d’autres secteurs dit Goodsir. « Je pense que pour beaucoup de gens faire des bijoux est un rêve et qu’ils jouent avec cette idée, ou bien ils font des bijoux secrètement à la maison, et puis il y a ceux peu nombreux qui décident d’en faire une carrière. »

Bien qu’il y ait des artistes bijoutiers qui se soient formés eux-mêmes, Goodsir dit qu’il est important d’acquérir des connaissances techniques. « A moins que vous enfiliez des perles ou que vous fassiez quelque chose de simple, vous avez besoin de beaucoup de compétences pour faire un bague ou fabriquer un fermoir ».

“Je pense que pour être un véritable bijoutier contemporain, vous avez besoin d’acquérir ces compétences. Si vous achetez le fermoir, alors vous faites du bijou fantaisie tout simplement. » Pour peaufiner vos compétences il est recommandé de suivre des formations longues ou courtes disponible dans des établissements spécialisés, publics ou privés tel.

Les bijoutiers émergeant commencent souvent par mettre sur pied eux-mêmes une exposition et par partager leur travail en mettant leurs images sur Internet. Beaucoup ont l’intention de pouvoir exposer dans une galerie. « Cela demande de la passion et de l’énergie, il faut qu’ils continuent de faire leur travail, et qu’ils continuent de créer des liens avec des gens » conclu Powel.

 

4 thoughts on “Career Spotlight: Contemporary Jeweller

  1. Hi Blandine,

    Great to hear you have been enjoying life and feel so inspired. Thanks for the article thought it was so good I printed off a copy..

    Am getting back into making jewellery this week with a couple of the others at the lapidary club. Should be lots of fun.

    Evelien

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s